Age structure, growth, and demographic parameters in breeding-age female subantarctic fur seals, Arctocephalus tropicalis

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Age distribution was estimated for 108 breeding-age female subantarctic fur seals, Arctocephalus tropicalis (Gray, 1872), sampled during the 1999–2000 breeding season on Amsterdam Island, southern Indian Ocean. The growth features were described and demographic parameters assessed from transversal life tables constructed for this female population. The breeding females had a longer mean body length than was observed for other breeding populations of the same species. These females also showed a later start to reproduction (6 years old), a lower overall age-specific reproductive rate (R6–16 = 48.0%), and a lower survival in older age classes (>13 years). Females reproduced up to a maximum age of 16 years, with none older than 19 years observed in the colony, suggesting an apparent senescence in the population. This consequently reduced the theoretical reproductive period of the females, which has led to a lower number of reproductive outputs per individual (i.e., 3.65 weaned pups per female throughout its reproductive life). Although such differences between islands may be related to genotypic traits, these results are consistent with low food availability and suggest that density-dependent regulatory processes operate on the Amsterdam Island population.

La structure en âge a été estimée chez 108 femelles otaries à fourrure subantarctique, Arctocephalus tropicalis (Gray, 1872), en âge de reproduction et échantillonnées au cours de la saison de reproduction 1999–2000 sur l'île d'Amsterdam dans le sud de l'Océan Indien. La croissance a été décrite et les paramètres démographiques estimés à partir des tables de données transversales de cette population de femelles. Les femelles reproductrices ont une longueur corporelle moyenne supérieure à celle observée chez d'autres populations de la même espèce. Elles ont aussi une entrée tardive à la reproduction (6 ans), un taux de reproduction inférieur (R6–16 = 48,0%) et une survie inférieure dans les classes d'âge avancées (>13 ans). Ces femelles se reproduisent jusqu'à un age maximal de 16 ans et aucune femelle plus vieille que 19 ans n'a été observée dans la colonie, ce qui indique une sénescence apparente de la population. Ceci a pour conséquence de diminuer la période théorique de reproduction des femelles, menant à un nombre inférieur de petits produits par individu (i.e. 3,65 petits sevrés par femelle au cours de sa vie reproductrice). Même si ces différences entre populations insulaires peuvent être liées à des traits génétiques, ces résultats sont cohérents avec une faible disponibilité alimentaire et laissent supposer que des phénomènes de densité-dépendance se produisent chez la population de l'île d'Amsterdam.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles