Diving behaviour of Cuvier's (Ziphius cavirostris) and Blainville's (Mesoplodon densirostris) beaked whales in Hawai'i

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Beaked whales (family Ziphiidae) are thought to be among the longest and deepest diving mammals, and some species appear to be prone to mass-strand in response to high-intensity sonar. We studied diving behaviour of Cuvier's (Ziphius cavirostris G. Cuvier, 1823) and Blainville's (Mesoplodon densirostris (Blainville, 1817)) beaked whales in Hawaiian waters using suction-cup-attached time–depth recorders. Six whales, two Cuvier's and four Blainville's, were tagged and 41 h of dive data were collected. While Cuvier's beaked whales were found in significantly deeper water depths (median depth = 2079 m) than Blainville's beaked whales (median depth = 922 m), several aspects of diving were similar between the two species: (i) both regularly dove for 48–68 min to depths greater than 800 m (maximum 1408 m for Blainville's and 1450 m for Cuvier's); (ii) ascent rates for long/deep dives were substantially slower than descent rates, while for shorter dives there were no consistent differences; and (iii) both spent prolonged periods of time (66–155 min) in the upper 50 m of the water column. Based on time intervals between dives for the Cuvier's beaked whales, such long dives were likely aerobic, but both species appeared to prepare for long dives by spending extended periods of time near the surface.

Les baleines à bec (famille Ziphiidae) passent pour les mammifères qui font les plongées les plus longues et les plus profondes et certaines espèces sont portées à s'échouer en groupe en réaction au sonar de forte intensité. Nous avons étudié le comportement de plongée des baleines à bec de Cuvier (Ziphius cavirostris G. Cuvier, 1823) et de Blainville (Mesoplodon densirostris (Blainville, 1817)) dans les eaux au large d'Hawai'i à l'aide d'enregistreurs de temps–profondeur fixés par une ventouse. Nous avons ainsi suivi six baleines à bec, deux de Cuvier et quatre de Blainville, et récolté 41 h de données de plongée. Bien que les baleines à bec de Cuvier se retrouvent à des profondeurs d'eau significativement plus grandes (profondeur médiane = 2079 m) que les baleines à bec de Blainville (profondeur médiane = 922 m), plusieurs aspects de la plongée sont semblables chez les deux espèces: (i) les deux plongent régulièrement pendant 48–68 min à des profondeurs supérieures à 800 m (maximum de 1408 m pour la baleine à bec de Blainville, 1450 m pour celle de Cuvier), (ii) les taux de remontée des plongées longues et profondes sont substantiellement plus lents que les taux de descente, alors que, pour les plongées plus courtes, il n'y a pas de différence uniforme et (iii) les deux passent de longues périodes de temps (66–155 min) dans les 50 m supérieurs de la colonne d'eau. D'après les intervalles de temps entre les plongées chez les baleines à bec de Cuvier, ces plongées sont vraisemblablement aérobies, mais les deux espèces semblent se préparer pour les plongées prolongées en passant de longues périodes près de la surface.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles