Demographic features and habitat preferences of southern pygmy mice (Baiomys musculus) in Colima, Mexico

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

In Colima, Mexico, we conducted 8-night mark–recapture grid studies of southern pygmy mice (Baiomys musculus (Merriam, 1892)) in January 2003–2007 in dry deciduous and tropical moist forests. For 40 000 trap-nights, 436 individuals were captured 764 times (comprising 18.6% of small mammals). The male:female ratio was 1:1.37, 82.9% were adults, 51.4% of females were pregnant or lactating, and coastal animals, on average, were heavier than those inland. Females moved farther than males. Baiomys was on 17 of 25 grids (densities 1.82–106.24 individuals/ha). Moon illumination did not affect capture or recapture probabilities, but trap-night did (overall, probability increased 1.66%/night). Grids with Baiomys had less bare ground and a more open canopy. Capture sites had more grass, less dead wood and bare ground, a more open and lower canopy, and greater distance to trees. Logistic regression indicated coastal capture sites had more forbs, grasses, and woody plants, and thicker vegetation at 1 m height with trees being relatively distant. Variables differed somewhat for northern sites, and the equation for all grids included 10 of 14 environmental variables. Baiomys frequented edge of an unimproved road traversing one grid. Baiomys musculus, widespread in Colima, exhibited preference for habitats with relatively dense ground cover and at least a partially open canopy.

Nous avons mené des études de marquage–recapture de 8 nuits de souris pygmées du sud (Baiomys musculus (Merriam, 1892)) sur grilles en janvier 2003–2007 en forêt décidue sèche et en forêt tropicale humide à Colima, Mexique. Au cours de 40 000 pièges-nuits, nous avons capturé 436 individus à 764 reprises (représentant 18,6% des petits mammifères). Le rapport mâles:femelles était de 1:1,37; les adultes représentaient 82,9% des captures; 51,4% des femelles étaient enceintes ou allaitaient; les animaux de la côte étaient en moyenne plus lourds que ceux de l'intérieur. Les femelles se déplaçaient plus loin que les mâles. Les Baiomys étaient présents sur 17 des 25 grilles (densités de 1,82–106,24 individus/ha). L'éclairement de la lune n'affectait pas les probabilités de capture ou recapture, mais la nuit de trappage avait une influence (globalement, la probabilité augmentait de 1,66% / nuit). Les grilles contenant des Baiomys avaient moins de sol découvert et une canopée plus ouverte. Les sites de capture se caractérisaient par une herbe plus abondante, une importance réduite du bois mort et du sol découvert, une canopée plus basse et plus ouverte et une distance plus grande des arbres. Une régression logistique indique que les sites de capture sur la côte possèdent plus de plantes herbacées, d'herbes et de plantes ligneuses, que la végétation est plus dense à la hauteur de 1 m et que les arbres sont relativement éloignés. Les variables sont un peu différentes dans les sites nordiques et les équations pour toutes les grilles incluent 10 des 14 variables environnementales. Des Baiomys fréquentaient la bordure d'une route non améliorée qui traversait une des grilles. Les Baiomys musculus, très répandus à Colima, montrent une préférence pour les habitats qui possèdent une couverture végétale au sol relativement dense et une canopée au moins partiellement ouverte.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles