Minimally invasive treatment of pathological fractures of the humeral shaft

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Most patients with pathological fractures due to cancer metastasis have a limited life expectancy. Orthopaedic procedures, therefore, should be minimally invasive in order to avoid additional surgical morbidity. The purpose of this study was to analyse the results of minimally invasive approaches, including locked intramedullary nailing, followed by early postoperative radiation for pathological humeral shaft fractures. Twenty-four pathological fractures of the humerus diaphysis in 23 patients were treated with the prospective protocol, including antegrade unreamed intramedullary nailing and postoperative radiotherapy (20 Gy and five fractions). The patients and results of the surgery were evaluated by the Musculoskeletal Tumor Society upper extremity scoring system. All patients had a stable extremity, and the average function of 20 patients was 64% of the normal upper extremity function. Only one patient required revision surgery. The minimally invasive treatment of patients with pathological fractures of the humeral shaft with closed unreamed intramedullary nailing combined with adjuvant radiotherapy is an effective and safe procedure, even in seriously ill patients.

Un grand nombre de patients avec des fractures pathologiques secondaires à des métastases ont une espérance de vie diminuée. Les traitements orthopédiques avec technique mini-invasive permettent de diminuer la morbidité chirurgicale. Le propos de cette étude est d'analyser les résultats d'une technique avec voie d'abord mini-invasive pour enclouage centro-médullaire verouillé suivi d'une irradiation post-opératoire pour des tumeurs de la diaphyse humérale. 24 fractures pathologiques de la diaphyse humérale sur 23 patients ont été traitées de façon prospective, le protocole incluant un clou centro-médullaire mis sans alésage par voie antérograde et une radiothérapie de 20 Gy en 5 séances. Les patients et les résultats de la chirurgie ont été évalués grâce au score de la Société des tumeurs musculo squelettiques. Tous les patients sont parfaitement stables avec une amélioration globale fonctionnelle chez 20% des patients, une fonction de l'extrémité supérieure normale dans 64%. Un seul patient a nécessité une reprise chirurgicale. La voie d'abord mini-invasive chez ces patients présentant des fractures pathologiques de la diaphyse humérale traités par enclouage centro-médullaire sans alésage combiné à une radiothérapie adjuvante est un traitement qui permet d'avoir des résultats certains avec une bonne sécurité même chez des patients gravement atteints.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles