On being, knowing and having a self

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

TRANSLATIONS OF ABSTRACT

Cet article part de la distinction entre l'être-conscient (noyau conscient) et l'être-conscient su (conscience auto-réflexive), pour amorcer une différenciation entre trois aspects du soi: 1) le processus global de l'être psychosomatique, que nous partageons avec toute créature vivante et qui s'exprime au travers de l'action (le soi comme totalité), 2) la conscience de notre connaissance du soi, phénomène spécifiquement humain résultant du développement de l'imagination symbolique (sens du soi comprenant les expériences numineuses du soi) et 3) avoir un soi (ou une âme), comme attribut constitutif de l'humanité en nous, ce qui suppose de se voir doté d'un soi dans l'esprit des autres (le sens de l'identité instituant le soi comme centre de la personnalité). Sont ensuite abordées les implications cliniques de telles distinctions: le rôle de l'interprétation, favorisant l'intégration par l'apport d'images alternatives du soi; la perte de la conscience auto-réflexive dans des états de débordement par l'affect; l'attaque de l'être psychosomatique spontané dans des états de haine de soi et de division interne.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles