Multiple Cutaneous Granular Cell Tumors: Case Report of a 19-Year-Old African American Female

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Background and Objective:

This is a somewhat rare case of a 19-year-old African American female with multiple cutaneous granular cell tumors. Granular cell tumors are of neural origin, except in rare cases, and are considered benign, with a low incidence of malignancy. The clinical presentation varies greatly, but these tumors are most commonly painful and slow growing, with two-thirds occurring on the head and neck. Patients are most commonly in their second to fourth decades of life, two-thirds are black, and two-thirds are women. Granular cell tumors are diagnosed by the characteristic pathologic findings of polygonal cells with eosinophilic granular cytoplasm.

Conclusion:

These tumors are most commonly singular but can be multiple in 10 to 15% of patients. Older patient age, rapid growth or enlargement, and a history of local recurrence should raise concern for malignant behavior. The distribution and family history in this case are suggestive of possible mosaicism.

Renseignements généraux et objectif:

Ce cas est assez rare et décrit une Américaine de race noire de 19 ans présentant de multiples tumeurs à cellules granuleuses cutanées. Les tumeurs à cellules granuleuses sont d'origine neurale, sauf dans de rares cas, et qualifiées de bénignes, et leur incidence de malignité est faible. Le profil clinique varie grandement, mais en général elles sont surtout des tumeurs douloureuses à croissance lente, dont les deux tiers se manifestent à la tête et au cou. En général, la plupart des patients sont âgés de 10 à 50 ans; deux tiers d'entre eux sont de race noire; deux tiers d'entre eux sont des femmes. Les tumeurs à cellules granuleuses sont diagnostiquées par des constatations pathologiques caractéristiques de cellules polygonales dont le cytoplasme est granuleux à éosinophiles.

Conclusion:

Ces tumeurs sont très couramment singulières, mais elles peuvent être multiples chez 10 à 15% des patients. Chez les patients plus âgés, l'hypertrophie ou la croissance rapide, et les antécédents de récurrence locale devraient soulever des inquiétudes de comportement malin. Dans ce cas, la distribution et les antécédents familiaux suggèrent un éventuel mosaïcisme.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles