Low-Dose Oral Mini-Pulse Dexamethasone Therapy in Progressive Unstable Vitiligo

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Background:

The course of vitiligo is unpredictable. If the disease is spreading rapidly, the progression can be controlled with the use of systemic steroids daily or in pulsed form. The present study was planned to assess the efficacy of low-dose dexamethasone oral mini-pulse therapy in progressive unstable vitiligo.

Materials and Methods:

In this retrospective study, the case records of patients with vitiligo during the period from January 2006 to December 2010 were studied. Patients who had progressive unstable disease were included. These patients were administered oral dexamethasone 2.5 mg per day on 2 consecutive days after breakfast in a week. The patients were asked to come for regular follow-up to assess the arrest of disease activity, relapse of disease activity, and adverse effects.

Results:

A total of 444 patients were analyzed. In 408 (91.8%) patients, arrest of disease activity was achieved at a mean duration of 13.2 ± 3.1 weeks. In addition, some repigmentation of the lesions was seen in all patients after a mean of 16.1 ± 5.9 weeks. During the follow-up, 50 of 408 (12.25%) patients experienced one or two episodes of relapse in disease activity, which were treated with reinstitution of low-dose dexamethasone oral mini-pulse therapy. The mean disease-free survival (DFS) until the first relapse was 55.7 ± 26.7 weeks, and the mean DFS until the second relapse was 43.8 ± 7.2 weeks. Adverse reactions such as weight gain, lethargy, and acneiform eruptions were observed in 41 (9.2%) patients.

Conclusion:

Low-dose oral mini-pulse dexamethasone therapy is a good option for arresting progressive unstable vitiligo with minimal adverse effects.

Contexte:

L'évolution du vitiligo est imprévisible. Si la maladie s'étend rapidement, on peut en ralentir l'évolution par l'administration quotidienne ou pulsée de corticostéroïdes par voie générale. L'étude visait à évaluer l'efficacité de la dexaméthasone administrée à faible dose, par voie orale, sous forme mini-pulsée, dans le traitement du vitiligo instable, évolutif.

Matériel et méthode:

Il s'agit d'une étude rétrospective dans laquelle ont été examinés les dossiers des patients atteints de vitiligo et traités durant la période s'étendant de janvier 2006 à décembre 2010. Les cas de vitiligo instable, évolutif ont été retenus. Les patients visés ont reçu de la dexaméthasone, par voie orale, à raison de 2.5 mg par jour, pendant 2 jours consécutifs par semaine, après le déjeuner. Les sujets devaient faire l'objet d'un suivi régulier au centre de recherche pour une vérification du degré d'activité morbide: arrêt ou rechute de la maladie et de la présence d'effets indésirables.

Résultats:

Au total, 444 patients ont été examinés. Chez 408 (91.8%) d'entre eux, il y a eu arrêt de la maladie, après une durée moyenne de traitement de 13.2 ± 3.1 semaines. De plus, une certaine pigmentation des lésions est réapparue chez tous les patients après une période moyenne de 16.1 ± 5.9 semaines. Au cours du suivi, 50 patients sur 408 (12.25%) ont fait une ou deux rechutes, épisodes qui ont été traités par la répétition du traitement à la dexaméthasone administrée à faible dose, par voie orale, sous forme mini-pulsée. Le temps moyen exempt de maladie, écoulé avant la première rechute s'élevait à 55.7 ± 26.7 semaines, et celui avant la deuxième rechute, à 43.8 ± 7.2 semaines. Des effets indésirables tels qu'une prise de poids, la léthargie et des éruptions acnéiformes ont été observés chez 41 (9.2%) patients.

Conclusions:

Le traitement par la dexaméthasone administrée à faible dose, par voie orale, sous fome mini-pulsée se révèle une bonne formule thérapeutique pour arrêter l'évolution du vitiligo instable, tout en produisant très peu d'effets indésirables.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles