Erythema Induratum: Case Series Illustrating the Utility of the Interferon-γ Release Assay in Determining the Association with Tuberculosis

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Background:

The interferon-γ release assay (IGRA) is a novel method for detecting previous sensitization to tuberculosis (TB). Despite having several advantages over the tuberculin skin test (TST), including higher specificity and no influence from past bacille Calmette-Guérin (BCG) exposure, there are a limited number of reports describing its application in patients with erythema induratum (EI)/nodular vasculitis (NV), which is usually but not always related to TB.

Objectives:

The aim of our case series was to evaluate the usefulness of the IGRA for determining a TB association in patients with EI/NV.

Methods:

Retrospective chart reviews were conducted on four patients diagnosed with EI/NV at our institution in whom an IGRA had been performed.

Results:

All four subjects had positive TST results. The IGRA was also positive and therefore supported a link with TB in two cases. One patient responded completely to anti-TB therapy, whereas the second was lost to follow-up. Both cases unrelated to TB, by virtue of negative IGRAs, demonstrated complete response to immunosuppressive therapy (methotrexate), with one individual having failed anti-TB therapy first.

Conclusion:

Our case series highlights the utility of the IGRA for establishing a TB association in patients with EI/NV. Although limited by a small sample size, we propose adjunctive use of this test at the time of EI/NV diagnosis, especially in the setting of previous BCG exposure, so that management can be tailored according to whether an underlying relationship with TB exists.

Contexte:

Le test de libération d'interféron gamma (TLIG) est un nouvel examen de détection de sensibilisation antérieure à la tuberculose (TB). Malgré plusieurs avantages comparativement au test cutané à la tuberculine (TCT), y compris sa plus grande spécificité et l'absence d'influence résultant d'une exposition antérieure au bacille de Calmette et Guérin (BCG), il existe un petit nombre de rapports faisant état de son application chez des patients présentant un érythème induré (EI), ou une vascularite nodulaire (VN), une affection qui est généralement, mais pas toujours, liée à la TB.

Objectif:

La série de cas visait à évaluer l'utilité du TLIG dans la détermination d'un lien avec la TB chez des patients présentant un EI, ou une VN.

Méthode:

Nous avons procédé à un examen rétrospectif des dossiers de quatre patients chez qui un diagnostic d'EI, ou de VN, avait été posé dans notre établissement et qui avaient subi le TLIG.

Résultats:

Les quatre malades avaient obtenu des résultats positifs au TCT. Le TLIG s'est également révélé positif et, de ce fait, confirmait l'existence d'un lien avec la TB chez deux d'entre eux: l'un a parfaitement réagi au traitement antituberculeux, tandis que la trace du second a été perdue au cours du suivi. Quant aux deux autres cas non liés à la TB, en raison des résultats négatifs du TLIG, ils ont parfaitement réagi au traitement immunosuppresseur (méthotrexate), et ce, malgré l'échec d'un traitement antituberculeux antérieur chez l'un des patients.

Conclusions:

La série de cas fait ressortir l'utilité du TLIG pour établir la présence d'un lien avec la TB chez les patients présentant un EI, ou une VN. Malgré la petite taille de l'échantillon, nous proposons d'utiliser ce test comme épreuve complémentaire dans les cas de diagnostic d'EI, ou de VN, surtout dans le contexte d'une exposition antérieure au BCG; il serait ainsi possible d'adapter le traitement en conséquence, selon qu'il y ait existence ou non d'un lien sous-jacent avec la TB.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles