Photo Developer Allergic Contact Dermatitis in a Photographer Following Paraphenylenediamine Sensitization from a Temporary Henna Tattoo

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Background:

Paraphenylenediamine (PPD) is a coloring agent and potent sensitizer commonly added to henna tattoos to darken tattoo color. Photographic developers contain compounds that cross-react with PPD. Allergic contact dermatitis (ACD) from photo developers has been documented in the literature.

Objective:

We describe the rare case of a photographer who presented with a 4-year history of recurrent ACD following exposure to photochemicals. History taking revealed that 10 years before presentation, he had received a temporary henna tattoo.

Methods:

The patient was patch-tested with 4-methylaminophenol sulfate (Metol), the North American Contact Dermatitis Group (NACDG) series, and select other allergens.

Results:

Patch testing results revealed strong positive reactions to 4-methylaminophenol sulfate and PPD.

Conclusion:

This is the first report to our knowledge of ACD from a photo developer occurring as a consequence of previous sensitization to PPD from a temporary henna tattoo. Due to the potential for long-term sequelae, an awareness of the risks associated with henna tattoos is warranted.

Contexte:

La paraphénylénédiamine (PPD) est un colorant et un puissant sensibilisateur souvent ajoutée aux tatouages au henné afin d'en foncer les couleurs. Les révélateurs photographiques contiennent des composés qui interagissent avec la PPD. La documentation fait déjà état de cas de dermatite de contact allergique (DCA) liés à l'emploi de révélateurs photographiques.

Objectif:

Sera exposé ici le cas rare d'un photographe souffrant de DCA récidivante depuis 4 ans après une exposition à des produits photochimiques. L'anamnèse a révélé que le patient avait été exposé, 10 ans auparavant, à un tatouage temporaire au henné.

Méthode:

Le patient a été soumis à des tests épicutanés au sulfate de 4-(méthylamino)phénol (Metol), à la série North American Contact Dermatitis Group (NDCAG) ainsi qu'à certains autres allergènes.

Résultats:

Les tests épicutanés ont révélé une forte réaction positive au sulfate de 4-(méthylamino)phénol et à la PPD.

Conclusions:

Il s'agit à notre connaissance du premier rapport de DCA consécutive à une exposition à un révélateur photographique et liée à une sensibilisation antérieure à la PPD, substance présente dans un tatouage temporaire au henné. Les conséquences possibles à long terme de l'exposition à cette matière justifient une prise de conscience des risques associés aux tatouages au henné.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles