Polysensitization in Recurrent Lip Dermatitis

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Background:

In allergic contact dermatitis (ACD), polysensitization consists of positive patch test reactions to three or more unrelated allergens.

Objective:

The purpose of this case report is to document a 27-year-old female with recurrent lip dermatitis, polysensitization, and reactions to a number of clinically relevant exposures.

Methods:

Patch testing results revealed positive reactions to tixocortol-21-pivalate (3+), lanolin (3+), neomycin (3+), nickel (1+), hydroxyethyl methylacrylate (3+), bacitracin (3+), and abitol (3+).

Results:

The patient had seven positive reactions, meeting the criteria for polysensitization. Of known clinical relevance, the patient had applied lanolin-containing lip balms and hydrocortisone- and bacitracin-containing products to the lips, all of which she was strongly reactive to on patch testing.

Conclusion:

Polysensitization occurs when three or more unrelated allergens are positive on patch testing. This case highlights the importance of considering polysensitization in ACD as numerous allergens that were positive on patch testing were clinically relevant.

Contexte:

Dans la dermatite de contact allergique (DCA), la polysensibilisation est définie comme l'obtention de tests épicutanés positifs à trois allergènes ou plus, non liés entre eux.

Objectif:

L'article présenté ici vise à documenter un cas de dermatite récidivante des lèvres, de polysensibilisation et de réactions positives à différentes substances ayant une pertinence clinique, chez une femme de 27 ans.

Méthode:

Les tests épicutanés se sont révélés positifs au 21-pivalate de tixocortol (3+), à la lanoline (3+), à la néomycine (3+), au nickel (1+), au méthacrylate d'hydroxyéthyle (3+), à la bacitracine (3+) et à Abitol (3+).

Résultats:

Comme il s'est produit sept réactions positives, la patiente répondait au critère de polysensibilisation. Pour ce qui est de la pertinence clinique, la patiente avait appliqué sur les lèvres des baumes à base de lanoline ainsi que des produits contenant de l'hydrocortisone et de la bacitracine, toutes des substances ayant produit une forte réaction positive aux tests épicutanés.

Conclusions:

Il y a polysensibilisation lorsque trois allergènes ou plus, non liés entre eux produisent des réactions positives aux tests épicutanés. Le cas exposé ici souligne l'importance d'envisager la polysensibilisation chez les personnes souffrant de DCA étant donné que plusieurs allergènes qui s'étaient révélés positifs aux tests épicutanés avaient une pertinence clinique.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles