Predictors of Malignancy in Preoperative Nondiagnostic Biopsies of the Thyroid

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Objective:

To determine whether preoperative variables can be used to predict malignancy for thyroid nodules with follicular, Hürthle, or nondiagnostic cytology on fine-needle aspiration biopsy (FNAB).

Materials And Methods:

Retrospective analysis of 77 consecutive patients selected for total or subtotal thyroidectomy for follicular, Hürthle, or nondiagnostic lesions of the thyroid in two university hospitals. Eleven clinical variables, as well as nodule size, multiplicity, and ultrasound calcifications, were correlated with final histopathologic diagnosis of benign or malignant disease. Analysis was preformed using the Pearson chi-square test.

Results:

The overall rate of malignancy in our series was 61% (n = 47). FNABs classified as follicular or Hürthle lesions without cellular atypia had a significantly lower risk of malignancy (49% vs 71%; p = .05). Patients who presented with a solitary nodule and FNAB cellular atypia displayed an increased risk of malignancy (92% vs 55%; p = .011). The rate of malignancy was higher for patients with a positive family history (100% vs 59%), a solitary nodule (73% vs 53%), cellular atypia (76% vs 54%), or intrathyroidal calcifications on ultrasonography (71% vs 57%), although none were found to be statistically significant (p > .05). Male gender, age > 45 years, nodule size > 3 cm, mass effect symptoms, and radiation exposure to the neck were not associated with malignancy in our series.

Conclusion:

When presented with follicular, Hürthle, or nondiagnostic biopsies for thyroid nodules, thyroid surgeons should rely systematically on sonographic findings and cytopathologic features to guide their management approach.

OBJECTIF:

L'étude visait è déterminer des variables préopératoires, susceptibles de devenir des prédicteurs de malignité dans des cytoponctions de nodules thyroïdiens folliculaires, è cellules de Hürthle ou non diagnostiques.

MATéRIEL ET MéTHODE:

Nous avons d'abord procédé è une analyse rétrospective de dossiers de 77 patients consécutifs ayant subi une thyroïdectomie totale ou partielle pour des lésions folliculaires, è cellules de Hürthle ou non diagnostiques, pratiquée dans deux hôpitaux universitaires. Nous avons ensuite établi des corrélations entre 11 variables cliniques, outre la grosseur et le nombre de nodules et la présence de dépôts calcifiés visibles è l'échographie, et le diagnostic histopathologique définitif de lésion bénigne ou de lésion maligne. L'analyse a été réalisée è l'aide du test du chi carré de Pearson.

RéSULTATS:

Le taux global de malignité s'est établi è 61% (n = 47) dans la série. Les prélàvements classés, è la cytoponction, comme des lésions folliculaires ou è cellules de Hürthle, sans cellules atypiques, étaient associés è un risque sensiblement plus faible de malignité que les autres prélàvements (49% contre [c.] 71%; p = .05). Les patients qui présentaient un seul nodule avec des cellules atypiques è la cytoponction connaissaient un risque accru de malignité (92% c. 55%; p = .011). Le taux de malignité était plus élevé chez les patients ayant des antécédents familiaux positifs (100% c. 59%), un seul nodule (73% c. 53%), des cellules atypiques (76% c. 54%) ou des dépôts calcifiés intrathyroïdiens visibles è l'échographie (71% c. 57%), bien qu'aucun des facteurs précédents ne se soit révélé statistiquement significatif (p > .05). Le sexe masculin, un âge supérieur è 45 ans, des nodules plus gros que 3 cm, des symptômes d'effet de masse et l'exposition du cou au rayonnement n'ont pas été associés è la malignité, dans la présente série.

CONCLUSION:

Dans les cas de biopsie de nodules thyroïdiens folliculaires, è cellules de Hürthle ou non diagnostiques, les chirurgiens devraient fonder systématiquement la conduite è tenir sur les résultats de l'échographie et les aspects cytopathologiques.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles