Talking Is Harder Than Listening: The Time Course of Dual-Task Costs During Naturalistic Conversation

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

Many studies have shown that the cognitive demands of language use are a substantial cause of central dual-task costs, including costs on concurrent driving performance. More recently, several studies have considered whether language production or comprehension is inherently more difficult with respect to costs on concurrent performance, with mixed results. This assessment is particularly difficult given the open question of how one should best equate and compare production and comprehension demands and performance. The present study used 2 very different approaches to address this question. Experiment 1 assessed manual tracking performance concurrently with a conventional labouratory task, comparing dual-task costs with comprehension and verification versus production of category items. Experiment 2 adopted an extreme ecological and functional approach to this question by assessing dual-task manual tracking costs concurrent with continuous, naturalistic, 2-way conversation, allowing event-related analysis of continuous tracking relative to onsets and offsets of natural production and comprehension events. Over both experiments, tracking performance was worse with concurrent production versus comprehension demands. We suggest that by at least 1 important functional metric—performance in natural, everyday conversation—talking is indeed harder than listening.

De nombreuses études ont montré que les demandes cognitives associées à l’utilisation du langage sont une cause notable de coûts double-tâche centraux, y compris les coûts sur la performance de conduite concourante. Plus récemment, diverses études ont cherché à savoir si la production ou la compréhension du langage était en soi plus difficile par rapport aux coûts de performance concourante; les résultats étaient mitigés. Cette évaluation s’avère particulièrement difficile compte tenu de la question ouverte cherchant à savoir comment l’on pourrait assimiler et comparer les demandes de production et de compréhension avec la performance. La présente étude a employé deux approches très différentes pour aborder cette question. L’expérience 1 a évalué le monitorage manuel de performance en parallèle avec une tâche de laboratoire conventionnelle, comparant les coûts double-tâche associés à la compréhension et à la vérification avec la production d’items de catégorie. L’expérience 2 a utilisé une approche extrêmement écologique et fonctionnelle à cette question en évaluant les coûts de monitorage manuel de double-tâches concourant avec une conversation à deux sens, continue et naturaliste, permettant une analyse d’événements de monitorage en continu par rapport à des débuts et des fins d’événements de compréhension et de production naturels. Dans les deux expériences, la performance de monitorage s’est avérée inférieure avec production concourante qu’en présence de demandes de compréhension. Nous suggérons, suite à l’analyse d’au moins une importante mesure fonctionnelle – la performance lors de conversations naturelles de tous les jours – que parler est en effet plus demandant que d’écouter.

Related Topics

    loading  Loading Related Articles