Lifespan Changes in Attention Revisited: Everyday Visual Search

    loading  Checking for direct PDF access through Ovid

Abstract

This study compared visual search under everyday conditions among participants across the life span (healthy participants in 4 groups, with average age of 6 years, 8 years, 22 years, and 75 years, and 1 group averaging 73 years with a history of falling). The task involved opening a door and stepping into a room find 1 of 4 everyday objects (apple, golf ball, coffee can, toy penguin) visible on shelves. The background for this study included 2 well-cited laboratory studies that pointed to different cognitive mechanisms underlying each end of the U-shaped pattern of visual search over the life span (Hommel et al., 2004; Trick & Enns, 1998). The results recapitulated some of the main findings of the laboratory study (e.g., a U-shaped function, dissociable factors for maturation and aging), but there were several unique findings. These included large differences in the baseline salience of common objects at different ages, visual eccentricity effects that were unique to aging, and visual field effects that interacted strongly with age. These findings highlight the importance of studying cognitive processes in more natural settings, where factors such as personal relevance, life history, and bodily contributions to cognition (e.g., limb, head, and body movements) are more readily revealed.

Cette étude visait à comparer la recherche visuelle dans des conditions de tous les jours chez des participants pendant toute la durée de vie (4 groupes de participants en santé d’âge moyen respectif de 6 ans, 8 ans, 22 ans et 75 ans et 1 groupe composé de personnes d’âge moyen de 73 ans ayant été victimes de chute). La tâche consistait à ouvrir une porte et à pénétrer dans une pièce afin d’y trouver un parmi quatre objets de tous les jours (une pomme, une balle de golf, une boîte de conserve de café, un jouet pingouin) bien en évidence, sur des tablettes. Cette étude s’appuie sur deux études de laboratoire bien citées soulignant différents mécanismes cognitifs qui sous-tendent chaque extrémité du schéma en forme de U de la recherche visuelle pendant toute la durée de vie (Hommel et al., 2004; Trick & Enns, 1998). Les résultats reprenaient certains des principaux résultats de l’étude de laboratoire (par ex. une fonction en forme de U, des facteurs dissociables de la maturation et du vieillissement), mais on y a tout de même fait plusieurs constats uniques. Ces derniers comprenaient de grandes différences au niveau de l’importance de la ligne de base d’objets courants à des âges variés, des effets d’excentricité visuelle, qui sont caractéristiques de l’âge, et des effets de champs visuels qui interagissaient fortement avec l’âge. Ces constats soulignent l’importance d’étudier les processus cognitifs dans des contextes plus naturels, où des facteurs tels la pertinence sur le plan personnel, l’expérience de vie et les contributions corporelles à la cognition (par ex., les mouvements des jambes, de la tête et du corps) et sont plus aisément dévoilés.

    loading  Loading Related Articles